2 ou 3 familles?

Publié le par Le collectif

Il nous paraît important de corriger ce que l'on peut lire dans les media au sujet de la réaction "de l'Eglise de France" à l'annonce d'une prochaine liberalisation du rite de saint Pie V.

En effet, nous n'entendons pratiquement que des réactions opposées à cette libéralisation. Or, si l'on se rappelle le sondage IPSOS de 2001 (ICI) , nous constatons que seulement 5.4% des catholiques sont effectivement opposés à toute célébration de la Messe dans ce rite. En revanche, 42.4% y sont favorables!

Bien sûr, l'Eglise n'est pas une démocratie, mais ce chiffre montre un réel besoin spirituel des fidèles que nos pasteurs doivent prendre en compte.

De même, dans le journal La Croix du jeudi 2 novembre, Monseigneur Thierry JORDAN affirmait que seules 2 ou 3 familles demandent dans le diocèse de Reims la célébration des sacrements dans le rite de 1962!
Mais aujourd'hui 78 personnes ont signé la supplique dans ce sens! Ces 78 signataires représentent une cinquantaine de familles!  Et ce, SANS AUCUN SOUTIEN MEDIATIQUE D'AUCUNE SORTE! Ce nombre de fidèles qui se sont engagés dans notre demande est donc déjà considérable!

Comment Monseigneur Jordan peut-il continuer à ignorer ce qu'expriment tant des âmes qui lui sont confiées?

Alors, si vous, fidèles du diocèse de Reims, n'avez pas encore signé la supplique adressée à Monseigneur JORDAN, faites le! Cela permettra aux autorités de l'Eglise à Rome de savoir sans ambiguité que certains évêques de France rejettent trop de fidèles.

Publié dans DOCUMENTS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Paul 07/11/2006 07:57

deux ou trois familles ?  Et quand bien même ?
Le Bon Pasteur laisse le troupeau pour aller rechercher une seule de ses brebis qui s'est perdue. Il ne l'abandonne pas , refusant de l'écouter en lui disant  qu'elle est seule donc inintéressante.
En réalité, il n'y a qu'une seule famille : celle des catholiques. Et mOnsigneur Jordan en fait partie, qu'il le veuille ou non , il a pour chrgae de s'occuper de ses frères.
 
Courage  !