LE RITE TRADITIONNEL BIENTÔT A REIMS?

Publié le par Le collectif

Pouvoir enfin assister à la Messe dans le rite dit de saint Pie V est en effet une question d'actualité....

Nous apprenons que le principal sujet de la dernière réunion du conseil presbytéral a été l'autorisation du rite traditionnel à Reims.

Le conseil presbytéral du diocèse de Reims est composé de 25 prêtres autour de notre archevêque Monseigneur JORDAN. Vous retrouverez sa composition sur le site du diocèse: ICI

Ce conseil s'est donc réuni à saint Walfroy les 14 et 15 juin derniers.

D'après nos informations, la célébration de la Messe selon le rite de saint Pie V n'a pas connu d'opposition forte et les débats se sont déroulés sur les modalités d'application:
  • Par quel prêtre faire célébrer la Messe, du diocèse ou extérieur?
  • A quelle fréquence la Messe "traditionnelle" serait-elle célébrée?
  • En quelle église?
Ainsi, l'accueil des centaines de fidèles du diocèse de Reims attachés au rite de saint Pie V est devenu une question réelle. Nous ne pouvons que nous en réjouir. Cependant, il est important que tous connaissent nos demandes réelles.

En effet, il semble que seule la célébration de la Messe soit en débat. Or, nous voulons pouvoir nourrir notre foi des sacrements selon les livres liturgiques en vigueur en 1962.  Une Messe de temps en temps ne répondrait absolument pas à nos aspirations.

Ainsi, nous pensons nécessaire de rappeler certains points déjà notés dans notre Lettre ouverte aux fidèles du diocèse de Reims distribuée à plus de 6000 exemplaires depuis février 2006:

Nous souhaitons une application large et généreuse des privilèges du motu proprio en faveur de la liturgie traditionnelle dans le diocèse de Reims. Cette application large et généreuse implique que soit octroyée au moins une chapelle située dans un lieu central où sera célébrée chaque dimanche et fête et à heure fixe, la liturgie traditionnelle pour la communauté qui ne manquera pas de se mettre rapidement en place. Il va de soi que cette communauté d'Eglise devra être animée par des prêtres bienveillants, sans quoi, la question ne peut être réglée. C'est à ce prix et à lui seul que se rétabliront à nouveau des liens ecclésiaux et que s'apaiseront les querelles liturgiques.

Ainsi, autoriser une ou deux fois par mois la Messe "traditionnelle" , serait prendre notre attachement au rite de saint Pie V  pour une certaine sensibilité artistique. A quoi bon avoir lutté depuis 18 ans pour un simple question de latin et d'encens?
Non, nous désirons que, comme le souhaite le pape Benoît XVI et comme cela existe dans la majorité des diocèses de France, notre spiritualité soit reconnue. C'est pourquoi, les points suivants nous paraissent nécessaires au retour de la paix liturgique:
  • Célébration tous les dimanches et fêtes de la Messe à une heure fixe et pratique pour les familles.
  • Célébration de la Messe en une église ou chapelle facilement accessible.
  • Célébration de la Messe de saint Pie V par un prêtre aimant ce rite et sa spiritualité, sinon comment pourrait-il nous transmettre toutes les richesses que nous pouvons en tirer pour notre vie chrétienne?
  • Accès aux différents sacrements de la vie chrétienne (baptême, confession, mariage, ....)selon les livres liturgiques en vigueur en 1962. En effet, la Messe est le centre de toute la vie spirituelle et les sacrements en découlent.
C'est de cette manière que nous pourrons tous ensemble vivre l'unité dans la diversité. "Cette diversité n'est pas une faute contre l'unité: elle peut même la favoriser" disait Monseigneur Jean-Charles THOMAS évêque de Versailles en 1998.

Alors, chers amis, redoublons de prières. Nous vous tiendrons informés dès que nouveaux développements arriveront.


Publié dans Nouvelles du diocèse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

OM 18/06/2007 22:11

je suis content de voir que les choses avancent un peu, mais rien n'est encore gagné !! continuons donc de prier. encore félicitation pour votre dévouement, il sera récompensé, j'en suis certain.