NOTRE REACTION POUR LE DIOCESE DE REIMS

Publié le par Le collectif

Le collectif pour la paix liturgique à Reims et contre l’exclusion dans l’Eglise a reçu avec confiance et joie le Motu Proprio « Summorum Pontificum » du Pape Benoît XVI.

 

Ses membres ont lu avec bonheur que le Saint Père renomme leurs demandes les  justes aspirations, comme l’avait fait déjà le Pape Jean-Paul II dans le Motu Proprio  Ecclesia Dei afflicta . Ils y voient la confirmation de leur pleine communion avec l’Eglise et en premier lieu avec son pasteur.

 

Le Pape Benoît XVI rappelle que la forme extraordinaire du rite romain, anciennement appelée  rite de saint Pie V , n’a jamais été abrogée. Ainsi, l’exclusion dont ont été victimes tant de catholiques attachés aux sacrements selon les livres liturgiques de 1962 n’aurait jamais du avoir eu lieu et doit être aujourd’hui remisée dans les oubliettes du passé.

 

C’est pourquoi, les membres du collectif pour la paix liturgique à Reims se réjouissent sans aucune arrière pensée, de pouvoir dès le 14 septembre 2007 vivre leur foi dans cette forme des sacrements parce qu’ils y trouvent  une forme de rencontre avec le mystère de la Très Sainte Eucharistie qui leur (convient) particulièrement  (lettre du Saint Père aux évêques).

 

Ils se mettent à la disposition de Monseigneur Thierry JORDAN, Archevêque de Reims, de son auxiliaire*, Monseigneur Joseph BOISHU, et des différents curés des agglomérations de Reims et de Charleville-Mézière pour étudier ensemble l’organisation pratique de la mise en place de la célébration des sacrements selon la forme extraordinaire du rite romain.

 

La paix liturgique retrouvée dans le diocèse de Reims et l’unité dans la diversité donnera à chaque catholique la possibilité de progresser vers la sainteté. La même Foi nous anime pour travailler à la nouvelle Evangélisation demandée en son temps par le Pape Jean-Paul II.

 * Nous avions écrit "son coadjuteur" mais Monseigneur BOISHU nous a fort aimablement écrit pour nous avertir qu'il est évêque auxiliaire et non coadjuteur. La différence étant davantage qu'une nuance, nous avons corrigé notre texte.

RETOUR A L’ACCUEIL

Publié dans DOCUMENTS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

PM 07/07/2007 17:40

Merci pour tout ce que vous avez fait. C'est un peu grace à vous si Benoit XVI a reçu des milliers de lettresmerci