COMMUNIQUE DE PRESSE DU 31 OCTOBRE 2006

Publié le par Le collectif

COLLECTIF POUR LA PAIX  

LITURGIQUE A REIMS ET CONTRE L’EXCLUSION DANS L’EGLISE

A tous ces fidèles catholiques qui se sentent attachés à certaines formes liturgiques et disciplinaires antérieures de la tradition latine, je désire aussi manifester ma volonté - à laquelle je demande que s'associent les évêques et tous ceux qui ont un ministère pastoral dans l'Eglise - de leur faciliter la communion ecclésiale grâce à des mesures nécessaires pour garantir le respect de leurs aspirations.

Jean-Paul II- Motu Proprio « Ecclesia Dei Adflicta » du 2 juillet 1988

 

 

 

 

                                                                                              Courtagnon, le 31 octobre 2006

 

 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

 

 

 

Le collectif pour la paix liturgique à Reims et contre l’exclusion dans l’Eglise découvre avec une grande tristesse les interventions contre la libéralisation de la Messe selon le rite de 1962.

 

Le collectif pense que la paix liturgique et l’unité dans l’Eglise catholique, que chacun doit appeler de ses vœux, a besoin de la charité et du respect de la diversité, restant sauve la Foi commune.

 

Le collectif pour la paix liturgique à Reims qui rassemble plusieurs centaines de familles du diocèse de Reims, rappelle le sondage IPSOS (6 et 7 avril 2001, une enquête d'opinion ; référence Catipsos 224) qui affirmait que seulement 5.4% des catholiques de France s’opposaient à la libéralisation du rite dit de saint Pie V. 52.4% s’y déclaraient favorables et 60% y assisteraient volontiers. Doit-on continuer à exclure ces si nombreux fidèles ?

 

Le collectif regrette par ailleurs que les différents média ne rendent que si peu compte de tous ces catholiques se sentant exclus en raison de leur attachement à un rite vénérable.

 

Il rappelle cependant les termes du motu proprio Ecclesia Dei Adflicta du pape Jean-Paul II (5 juillet 1988) :

 

A tous ces fidèles catholiques qui se sentent attachés à certaines formes liturgiques et disciplinaires antérieures de la tradition latine, je désire aussi manifester ma volonté - à laquelle je demande que s'associent les évêques et tous ceux qui ont un ministère pastoral dans l'Eglise - de leur faciliter la communion ecclésiale grâce à des mesures nécessaires pour garantir le respect de leurs aspirations.

 

 

Le collectif pour la paix liturgique à Reims invite tous ceux qui ont à cœur l’unité dans la vérité, à visiter son site : http://www.paixliturgiquereims.org/ qui les aidera à comprendre davantage la dramatique querelle liturgique qui sévit encore.  La moyenne d’âge des membres du collectif démontre que la nostalgie est totalement étrangère à leur action.

 

Pour le collectif pour la paix liturgique à Reims

 

Collectif51

La ferme du château

51480 COURTAGNON 

collectif51@tiscali.fr

06.31.75.73.94

http://www.paixliturgiquereims.org/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article